Accueil > Pont Transcouleur > ARMADILLO : Les Danois en AFGHANISTAN

ARMADILLO : Les Danois en AFGHANISTAN

jeudi 16 juin 2011

ARMADILLO : Les Danois en AFGHANISTAN ou quand la mission d’occupation de l’OTAN tourne le dos à l’objectif de progrès politiques et sociaux.

Armadillo (tattoo en Anglais) décrit la vie d’un contingent de jeunes danois militaires de carrière dans un camp avancé de la frontière sud de l’Afghanistan. Il s’agit d’un reportage montrant froidement l’ensauvagement de ces jeunes soldats et l’absence de toute coopération possible avec les populations occupées ; Au total, l’occupation même "no touch" avec drones et triples gilets pare-balles, ancre la légitimité du camp taliban, dans une impasse tragique au dépens de la population et de toute possibilité d’emancipation politique nationale.

Le débat renforce encore ces données. Myriam abou zaham, sociologue de terrain en Afghanistan et Pakistan, a apporté une critique de fond sur ces guerres :

1.Pour les Afghans il s’agit d’une guerre d’occupation. la détestation de l’occupant est immense, irréversible,

2.L’occupation corrompt et avilit (des "frais de dédommagement" sont prévus pour les effets collatéraux, victimes civiles :2500€ en liquide après enquête soigneuse sur l’imputabilité à l’armée, animaux morts etc.)

3.Ces dédommagements n’ont aucune mesure avec le viol des pratiques sociales et le trouble à l’ordre public apporté par l’occupation : intrusions en pleine nuit dans les maisons à la recherche de suspect. Le ressentiment est très durablement installé dans les mémoires ;

4.Toute collaboration avec l’occupant entraîne des représailles. Le clan Taliban est présent dans la population et acquiert au cours de coup de mains une très grande légitimité, naturellement la population est enclin à protéger ces combattants.

5.Ils ont chassé les Russes, ils classifient pas trop derrière, à part une place particulière pour l’occupant Anglais, les occupants Américains et Européens sont vus comme étant le même clan, affidés.

6.quelle serait la solution ? Retirer l’armée, donner de l’éducation aux jeunes filles, donner la main politique aux jeunes universitaires qui rentrent dans leur pays après une formation universitaire en Iran, femmes notamment.

7.La corruption Karzaï, l’isolat politique et sociétal de Kaboul, le durcissement paradoxal de l’islamisme de guerre, sont les effets collatéraux de cette guerre d’occupation sur une base idéologique ;

8.Le film ne montre pas une face encore moins glorieuse de ces guerres d’occupations idéologiques : La sous-traitance militaire, mais le film montre bien comment la disproportion des armements et des armures plonge ces champs de bataille dans l’inhumanité absolue ;

Il est satisfaisant de ce point de vue qu’un tel reportage-vérité ait pu sortir au Danemark, y créer une immense polémique sur l’utilisation du contingent danois, et Myriamb Abou Zaham nous ouvre la perspective de la poignée de films sur les troupes d’occupation, films qui étrangement délivrent le même message ; citons le film "Restrepo"

Eric Tron de Bouchony.