Accueil > Migrations > 24ème cercle de silence

24ème cercle de silence

mercredi 14 septembre 2011

samedi 17 septembre 2011 de 15 h. à 16 h. Esplanade des Droits de l’Homme, SAINT-NAZAIRE

Égalité, solidarité, respect des droits

Une fois de plus, la France ne donne pas l’exemple en matière de respect des droits fondamentaux du peuple Rrom, le plus opprimé d’Europe.

En Seine-Saint-Denis, le 31 août, le préfet a fait expulser des familles de Roms roumains.

Les familles dispersées ont été entassées par la police dans un tramway puis forcées à prendre le RER. L’objectif était de leur faire quitter le département vers une destination qu’elles n’ont pas choisie.

Cette traque inhumaine menée par l’État contre les plus précaires est inacceptable. La réquisition des moyens de transport public est injustifiable.

Les forces de l’ordre ont franchi un nouveau seuil dans l’illégalité en transportant des personnes contre leur gré et en les empêchant de descendre où elles le souhaitaient.

La préfecture voulait visiblement faire du chiffre, évacuer un terrain, éloigner géographiquement ces familles et ainsi montrer qu’elle lutte contre la délinquance (fantasmée) des Roms.

Monsieur le Préfet de Seine-Saint-Denis, se fait l’instrument d’une politique d’État xénophobe qui n’aboutit qu’à pérenniser la situation de précarité où se trouvent ces personnes.

Nous n’admettons pas l’insupportable !