Accueil > Communiqués > Saint-Nazaire, ville avec ses migrants

Saint-Nazaire, ville avec ses migrants

lundi 26 septembre 2016

Lors du Conseil municipal du vendredi 22 septembre, les représentants du Front National n’ont pas hésité, au mépris de toute vérité, à demander aux élus municipaux de voter un charte concoctée par le maire FN de Hénin-Beaumont pour "s’opposer à l’accueil des migrants consécutif à la mise en œuvre de l’accord européen de relocalisation".

Cette prétention est formulée après deux mensonges prétendant qu’un sacrifice de mouton a eu lieu dans une salle municipale à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir et que les migrants seraient responsables d’une saturation des urgences hospitalières.

Le MRAP se réjouit de voir que la grande majorité des élus municipaux s’est opposée à cette offensive raciste et xénophobe, offensive ridicule dans une ville qui s’est construite et continue de se construire par la contribution matérielle et intellectuelle de migrants venus de tout l’hexagone et de l’étranger, la faisant dans la diversité ce qu’elle est aujourd’hui.

Aucune société ne peut se construire dans la division. L’avenir est à un vivre-ensemble apaisé. C’est à cette condition que nous surmonterons les difficultés sociales qui minent notre société.

Le MRAP salue les efforts des très nombreuses municipalités qui comme Saint-Nazaire se sont organisées ou vont s’organiser pour accueillir dignement ceux qui fuient les guerres, la misère, les exactions de toute sorte.

Il y a urgence à s’opposer aux apprentis-sorciers racistes, xénophobes et irresponsables qui veulent propager la division, les peurs et la haine.

Ouest-France