Accueil du site > Migrations > [UCIJ] 90ème cercle de silence : Non aux expulsions de logements des (...)

[UCIJ] 90ème cercle de silence : Non aux expulsions de logements des débouté.e.s d’asile

dimanche 14 mai 2017, par Augustin

À Saint-Nazaire, de plus en plus de familles avec enfants, déboutées d’asile, sont menacées d’expulsion de leur logement et la loi relative au droit d’asile du 29/07/2015 prévoit même l’usage des forces de l’ordre pour exécuter ces mesures !

Or le droit au logement est un droit pour toute personne vivant sur le sol français, quelle que soit sa nationalité.

Le code de l’action sociale dans son article L345-2-2 précise : "Toute per­sonne sans abri en situation de dé­tresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispo­sitif d’hébergement d’urgence…"

Si les logements d’urgence sont insuffisants pour répondre à la demande, le Code de la construction prévoit dans son Article L641-1 : "Sur proposition du service municipal du logement et après avis du maire, le représentant de l’Etat dans le département peut procéder, par voie de réquisition, pour une durée maximum d’un an renouvelable, à la prise de possession partielle ou totale des locaux à usage d’habitation vacants, inoccupés ou insuffisamment occupés…"

Les débouté.e.s d’asile, ce sont des femmes, des hommes, des enfants… des enfants qui vont à l’école, qui vont passer des examens, des enfants qui vivent dans une très grande précarité sociale et psychologique. Il faut aider ces enfants, ils ne peuvent pas aller à la rue. Les familles n’ont aucune aide sociale, pas droit au travail et elles craignent pour leur vie de retourner dans leur pays.

Nous demandons le respect des droits fondamentaux : se loger, aller à l’école, travailler.

Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre les cercles de silence, même pour quelques instants à Saint-Nazaire, Esplanade des Droits de l’Homme, chaque 3ème samedi du mois de 15 h. à 16 h. Prochains cercles : 17 juin, 15 juillet, 18 août…

Les cercles de silence sont composés de citoyens dont certains sont membres du collectif "UniEs Contre l’Immigration Jetable" région nazairienne u.c.i.j.