Accueil > Amitié entre les peuples > Maghreb

Maghreb

Dernier ajout : 17 mars.

Articles de cette rubrique

  • 19 mars 1962 : "cessez le feu en Algérie"

    18 mars

    Le 19 mars 1962, le cessez-le-feu en Algérie mettait fin à une "sale guerre" et à 132 ans de domination coloniale. Cette guerre qui n’a jamais voulu dire son nom fit plus de 500 000 morts algériens et français, civils et militaires.
    Ce cessez-le-feu qui n’était pas encore la paix fut salué avec soulagement par l’immense majorité des peuples algérien et français. Il mettait fin au déchaînement de la violence et de la haine raciste. A Saint-Nazaire, le Conseil Municipal, réuni le 14 février 2020, a décidé (...)

  • Les peuples perdent une amie

    8 décembre 2020

    Simone de Bollardière est décédée. Les peuples, de l’Algérie à la Palestine, perdent une amie et une défenseure déterminée de leurs droits.
    Le MRAP salue sa mémoire.

  • [Mvt de la paix] Le mouvement de contestation algérien

    22 novembre 2019

    LE MOUVEMENT DE CONTESTATION ALGERIEN
    PAR TROIS MILITANTES FEMINISTES ALGERIENNES
    Depuis de nombreuses années la Mouvement de la Paix entretient des relations de solidarité et de partenariat avec l’Algérie. C’est dans ce cadre qu’une délégation algérienne, invitée par le Conseil National du Mouvement de la Paix, séjournera du 17 au 23 novembre en Bretagne. St-Nazaire aura la chance de l’accueillir pour une conférence le vendredi 22 novembre, à 20 heures 30, à Agora, 2Bis, rue Albert De Mun.
    Composée (...)

  • 19 mars 1962 : cessez le feu en Algérie

    19 mars 2019

    Le 19 mars 1962, le cessez-le-feu mettait fin à la "sale guerre" d’Algérie et à 132 ans de domination coloniale.
    Les Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre (4ACG), le Mouvement de la Paix, le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) organisent, en collaboration avec "Le Tati" une projection du film "Retour en Algérie" qui s’attache à la "libération de la parole d’anciens (...)

  • Retour en Algérie, 19 mars, cinéma Jacques Tati

    19 mars 2019

    Ils ont eu 20 ans, entre 1954 et 1962. Comme deux millions de jeunes Français, leur Service militaire ce fut la Guerre d’Algérie. Torture et « corvées de bois » sont les blessures dont leur génération n’a pas pu parler.
    À 65 ans, avec la possibilité de percevoir leur « retraite du combattant », Rémi, Georges, Stanislas, Gilles et les autres... choisissent de mettre cet argent en commun pour financer des projets solidaires, en Algérie.
    Eux, qui s’étaient tus si longtemps, voilà qu’ils parlent. Et leurs (...)

0 | 5 | 10